petite histoire du corset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petite histoire du corset

Message par zephylyne le Lun 30 Nov - 18:22

L’histoire du corset

Le corset est un sous-vêtement féminin rigide qui a pour effet d’affiner la taille et de maintenir la poitrine. Cette pièce de vêtement a connu une évolution dans la mode au XVIe siècle jusqu’au XXe siècle, celui-ci ayant été porté presque sans discontinuité. Nous allons voir son évolution au fil des siècles et au fil des modes.

XVIe siècle :


Corset XVIe siècle
Le corset apparait à la Renaissance et nous vient de la cour d’Espagne, celui-ci était une image de « droiture » des femmes nobles qui les portaient. Il apparait en France dans la seconde moitié du XVIe siècle sous Henri II et Charles IX. Le corps piqué, qui correspond au corset apparait. Le corps piqué était maintenu par devant la poitrine à l’aide d’un busc apparent; c’était une lame de buis, d’ivoire, de nacre ou bien d’acier. Ce busc était destiné à maintenir raide et droit le corps piqué qui est recouvert et caché par la robe. La silhouette de la femme est conique, la poitrine est aplatie mais il n’y a pas ou peu de réduction de taille; le corset servait plutôt à « mettre en forme » le buste.

XVIIe siècle :

Sous Louis XIV, et plus généralement au XVIIe siècle, le corsage se resserre à la taille et donne aux femmes un aspect guindé. La silhouette est conique et des petits panneaux décoratifs apparaissent sur le bas du corset.


Corset XVIIe siècle
XVIIIe siècle :

Au XVIIIe siècle, le corsage appelé corps à baleines est lacé par devant, fait de grosse toile, piqué, baleiné et ajusté.
De 1785 à 1805 : durant la période révolutionnaire, le corset disparait momentanément. Les femmes portent de simples voiles retenus par des ceintures. C’est la période de la mode « romaine » et « taille empire ». Cependant les femmes élégantes dénudées s’aperçoivent rapidement qu’elles ont besoin d’un soutien pour la poitrine et apparait des formes de corset tenant plutôt de la ceinture ou du soutien-gorge.

XIXe siècle :

En 1810, les corsets à lacets réapparaissent, comme le corset à la Ninon, puis se sont les baleines qui reprennent leur fonction.


Corset à la ninon, 1820
Jusqu’aux années 1830, le corset revient de façon différente, il y a un retour de la taille mais qui reste cependant assez haute, les seins ne sont plus écrasés mais soutenus et séparés.Dans les années 1840-50, les bretelles disparaissent, les corsets sont de plus en plus serrés, il y a donc une vraie réduction de taille. Les corsets sont construits avec des bandes verticales et s’allongent en longueur. Sous le second empire (1852), les épaules sont largement découvertes. Il y a apparition du baleinage métallique et d’un busc métallique (pièce qui compose le devant du corset).


Corset 1840
Dans les années 1860, le corset est la fois très court et porté très bas, il couvre à peine la poitrine. Dans les années 1870, le corset s’allonge à nouveau et descend sur les hanches, grâce à des pièces élastiques parfois insérées en bas du corset. Dans les années 1880-1890, le corset s’allonge encore, mais possède maintenant le « busc cuillère », celui-ci suit les formes du ventre. Les corsets colorés réapparaissent.


Corset des années 1890
XXe siècle :

Les années 1900, aussi appelées la « Belle-Epoque », sont marquées par un corset caractéristique : le corset « droit devant » de Mme Gache-Sarraute (célèbre corsetière née en 1853). Il donne aux femmes une forme en S, avec les fesses projetées en arrière du à un buste très rigide.

Droit devant avant après
Corset « droit devant » de la Belle-Epoque comparé au corset des années 1900
De nombreux corsetiers inventent des corsets à l’infini à la suite d’influence sur l’hygiène des corsets de l’époque. Le couturier Paul Poiret supprime le corset en 1906 et crée des robes tailles hautes. Il devient ainsi l’un des premiers pionniers de l’émancipation des femmes.
Dans les années 1910, le corset s’allonge vers le bas, et le haut tombe au niveau du foie. Dans les années 1920, le corset continue à s’allonger et ressemble plus à une gaine. La taille n’est plus marquée, tandis que les hanches sont écrasées, ceci en accord avec la mode « tubulaire » des années 20.


Robe des années 20, mode « tubulaire »
Mais bientôt, plusieurs couturiers vont libérer le corps de la femme, nous pouvons citer par exemple Coco Chanel. Suivant son inspiration, elle raccourcit les jupes, libère la taille, sont but étant de promouvoir et satisfaire le confort des femmes.Des années 1930 aux années 1970 : le corset n’existe plus, et est remplacé par des gaines.

1920
Gaine rose remplaçant le corset
Dans les années 50, Christian Dior lance son « New Look », la femme retrouve une vraie taille. Il crée un style corseté, il souhaite créer « des femmes-fleurs, aux épaules douces, aux bustes épanouis, aux tailles fines comme des lianes et aux jupes larges comme des corolles ». Ce New Look est en effet caractérisé par une taille très marquée, des vestes cintrées donnent des épaules arrondies, une poitrine haute, et des longues jupes étroites. De son coté, Coco Chanel, est effondrée en voyant le travail du couturier, qui réduit à néant ses efforts de libération du corps de la femme.
De nos jours, quelques corsets sont encore fabriqués mais pour des occasions spécifiques : théâtre, opéra. Il n’est plus porté au quotidien, même s’il a fait un retour depuis les années 1980.

<<<<<<<<<<<<<<*>>>>>>>>>>>>>>

<<* L'amour c'était elle ,
elle avait remplacer l'homme ,
travesti j'étais sa plus belle ! *>>
avatar
zephylyne
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 67
Localisation : loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-zephylyne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum