Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» quelques associations lgbt
Ven 13 Jan - 17:26 par zephylyne

» forum de ventes
Ven 18 Nov - 0:55 par zephylyne

» CONSEILS POUR LES RENCONTRES
Jeu 3 Déc - 23:34 par zephylyne

» petite histoire du sex toy.
Lun 30 Nov - 18:34 par zephylyne

» petite histoire du string
Lun 30 Nov - 18:29 par zephylyne

» petite histoire du Soutien-gorge
Lun 30 Nov - 18:25 par zephylyne

» petite histoire du corset
Lun 30 Nov - 18:22 par zephylyne

» petite histoire du vernis à ongle
Lun 30 Nov - 18:15 par zephylyne

» petite histoire du tatouage
Lun 30 Nov - 18:10 par zephylyne

» petite histoire du rouge à lèvre
Lun 30 Nov - 18:02 par zephylyne


LES CAUSES DU TRAVESTISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES CAUSES DU TRAVESTISME

Message par zephylyne le Dim 22 Nov - 18:09

LES CAUSES DU TRAVESTISME

La pulsion de se travestir se manifeste généralement de bonne heure et persiste toute la vie. Tous les hommes que j'ai connu et qui avaient ce penchant pour la parure féminine, avaient été, dès l'enfance, attirés par le vêtement féminin. On affirme parfois que des parents mécontents du sexe de leur enfant, développent en lui inconsciemment cette tendance, soit en l'habillant en fille, ou encore en faisant porter à un garçon des vêtements de fille pour le punir. Cette dernière hypothèse est fréquente dans les textes consacrés au travestisme. En fait, il me semble beaucoup plus honnête d'avouer que l'origine du travesti est encore imprécise et qu'elle le restera aussi longtemps que des études sérieuses n'auront pas été faites non seulement sur les travestis qui suivent un traitement chez le psychiatre, mais surtout sur la majorité de ceux qui se tiennent à l'écart du corps médical.

La plupart des travestis déclarent avoir ressenti dès leur plus jeune âge un désir inexplicable autant qu'irrépressible d'essayer une pièce ou l'autre du vêtement féminin, que ce soit celle de sa soeur ou celle de sa mère. Cet acte, et le contact du tissus sur la peau éveille une sensation d'exaltation intense dont la nature est incontestablement sexuelle et le port du vêtement jugé excitant suscite dans la plupart des cas des manoeuvres d'autosatisfaction. Par la suite, cette expérience agréable sera répétée toutes les fois où l'occasion se présentera, et d'autres pièces du vêtement seront "empruntées".

Après un temps plus ou moins long, le jeune travesti en arrivera à se vêtir complètement en femme. Il empruntera également des fards de manière à paraître aussi efféminé que possible et toutes ces expériences lui sembleront excessivement agréables. Tôt ou tard il finira par se constituer une garde-robe complète, en commençant généralement par se procurer de la lingerie, des bas ou collants, puis peu à peu des chaussures, des robes, des fards, des perruques, des faux-seins pour arrondir une poitrine plate.

Cependant, le néophyte, la première période d'exaltation passée, ne tardera pas à connaître des crises de remords au cours desquelles il se rendra compte qu'il porte des vêtements "interdits" par les préceptes de l'éducation qu'il a reçue. Le sentiment de culpabilité qui accompagne cette découverte le conduira à la dépression et finalement il brûlera ou jettera ses parures féminines jusqu'au moment où sa passion resurgissant, il recommencera une nouvelle collection.

De nombreux travestis pensent parfois que le mariage pourrait les"guérir". Il n'en est rien! Un travesti reste un travesti et son besoin de porter des vêtements féminins persistera toute sa vie. Je connais des hommes de 50 , 60 et même 79 ans.. qui se plaisent encore à se travestir. Cette passion peut s'atténuer pendant des périodes plus ou moins longues, mais elle ne se laisse jamais étouffer. On prétend que de toutes les "déviations" sexuelles, le travestisme est la plus solitaire et cela est vrai. Les homosexuels ne manquent pas de partenaires, le fétichiste finit toujours par rencontrer une femme qui accepte de porter les vêtements de son choix. Un sadique peut souvent trouver un masochiste sur son chemin. Inversement, un travesti qui est attiré par les femmes, aura de grandes difficultés à découvrir la partenaire qui l'acceptera comme il désire d'être accepté - c'est à dire comme une femme invertie- mais là encore, il faut compter avec la lassitude de la femme si elle se trouve constamment en présence de ce type d'homme. A défaut de cette partenaire idéale, le travesti peut avoir recours aux prostituées, mais de telles relations excluent toute affection et toute amitié durable. Quelques rares travestis, il est vrai, ont la chance de rencontrer une femme compréhensive, mais pour être objectif il faut reconnaître que dans la majorité des cas, seul un travesti peut comprendre celui qui partage ses goûts. Aussi est-ce pour cette raison que les travestis ont tendance à demeurer entre eux, donnant ainsi créance au mythe populaire qui confond travestisme et homosexualité.

<<<<<<<<<<<<<<*>>>>>>>>>>>>>>

<<* L'amour c'était elle ,
elle avait remplacer l'homme ,
travesti j'étais sa plus belle ! *>>
avatar
zephylyne
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 67
Localisation : loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-zephylyne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum