Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

vernis  

Derniers sujets
» quelques associations lgbt
Ven 13 Jan - 17:26 par zephylyne

» forum de ventes
Ven 18 Nov - 0:55 par zephylyne

» CONSEILS POUR LES RENCONTRES
Jeu 3 Déc - 23:34 par zephylyne

» petite histoire du sex toy.
Lun 30 Nov - 18:34 par zephylyne

» petite histoire du string
Lun 30 Nov - 18:29 par zephylyne

» petite histoire du Soutien-gorge
Lun 30 Nov - 18:25 par zephylyne

» petite histoire du corset
Lun 30 Nov - 18:22 par zephylyne

» petite histoire du vernis à ongle
Lun 30 Nov - 18:15 par zephylyne

» petite histoire du tatouage
Lun 30 Nov - 18:10 par zephylyne

» petite histoire du rouge à lèvre
Lun 30 Nov - 18:02 par zephylyne


MTF OU FTM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MTF OU FTM

Message par zephylyne le Mer 18 Nov - 18:20

MTF OU FTM

Définitions

Le transsexualisme est la conviction permanente et inébranlable d'appartenir au sexe opposé, en l'absence de toute anomalie morphologique, endocrinienne, ou chromosomique, et de toute autre anomalie psychique.

En l'état actuel des connaissances, il s'agit d'un trouble psychique, dont les causes ne sont pas encore connues. Parmi d'autres hypothèses invoquées, il se pourrait que la qualité et la quantité de l'imprégnation hormonale reçue par l'embryon au cours de la grossesse jouent un rôle dans la survenue du transsexualisme "primaire", qui touche autant les garçons (transsexualisme "masculin" ou homme-femme ou HF) que les filles (transsexualisme "féminin" ou femme-homme ou FH).



A la différence du transsexualisme "primaire", où les signes existent depuis l'enfance et où l'histoire est souvent stéréotypée, le transsexualisme "secondaire" apparaît à l'âge adulte. Dans les deux cas, le diagnostic est difficile à affirmer lorsque le sujet prend déjà des hormones du sexe opposé, qui modifient non seulement sa morphologie, mais également son psychisme. La prescription d'hormones sexuelles par un médecin isolé, sans justification établie par une équipe pluridisciplinaire, apparaît donc non seulement comme abusive et dangereuse, mais aussi comme un frein au diagnostic de transsexualisme.

La cause de cette anomalie qui touche l'identité de genre étant inconnue, son traitement ne peut être que palliatif. Parmi les différents traitements essayés (neuroleptiques, psychothérapie, etc), il a été démontré que la moins mauvaise prise en charge possible était une transformation hormono-chirurgicale du patient, dans le sens de sa conviction. Avec la condition formelle que cette transformation physique s'accompagne sur le plan juridique d'un changement d'état civil, il a été observé avec un recul d'une vingtaine d'années que l'équilibre et la qualité de vie de ces patients ont été considérablement améliorés.


** N'hésiter pas a faire des commentaires **

<<<<<<<<<<<<<<*>>>>>>>>>>>>>>

<<* L'amour c'était elle ,
elle avait remplacer l'homme ,
travesti j'étais sa plus belle ! *>>
avatar
zephylyne
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 67
Localisation : loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-zephylyne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum