Dois-je me faire 'guérir', voir un psychiatre, prendre des hormones ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dois-je me faire 'guérir', voir un psychiatre, prendre des hormones ?

Message par zephylyne le Mar 17 Nov - 20:01

Dois-je me faire 'guérir', voir un psychiatre, prendre des hormones ?

Me faire guérir ?

Vous n'êtes pas malade, il n'y a pas lieu de vous guérir. Bien que figurant sur une liste 'officielle' des maladies mentales (tout comme l'homosexualité jusqu'il n'y a pas si longtemps), le transgénérisme (appelé à tort transsexualité ou transsexualisme) n'est pas une maladie, ni mentale ni autre, mais un phénomène qui existe naturellement depuis la nuit des temps. Il faut arriver à l'accepter et à vivre avec, car on est transgenre à vie.

Voir un psychiatre ?

Pourquoi pas, à condition de savoir pourquoi vous y allez :

Pour ne plus être transgenre ? Ne plus ressentir le besoin de s'habiller ? Sans doute pas. Si vous avez essayé en vain d'arrêter de vous habiller, si vous avez fait au moins une fois l'expérience de sortir ainsi, et si après cela, l'envie de recommencer est toujours là, c'est que ce qui vous motive est quelque chose de très profond qui fait partie de votre personnalité (et non pas une névrose ou psychose qu'on pourrait soigner). D'ailleurs, un psychiatre consciencieux ne considérera pas les personnes transgenre comme des malades qu'il doit guérir.

Pour m'aider à me sentir moins coupable ? A m'accepter ? A mieux me connaître pour savoir quel compromis est bon pour moi ? C'est une raison valable. Il y a des personnes qui arrivent à faire cela toutes seules, mais parfois, une aide professionnelle est utile. N'oubliez néanmoins pas que :
- Le psychiatre ne fera que vous aider, le vrai travail de remise en question, c'est à vous de le fournir.
- Un suivi psychiatrique ne servira a rien si en dehors de cela, vous continuez à vous cacher. Pour se connaître et s'accepter, il faut sortir du placard, vivre sa vraie personnalité dans la société, sans quoi, on tourne en rond et on se fait du mal. Si la réflexion sur vous-même (avec ou sans aide professionnelle) est le moteur de l'acceptation de vous-même, vos expériences vécues au grand jour en sont le combustible.
- Les médecins ne sont pas les seules personnes capables de vous aider à passer cette première étape difficile, et d'autres personnes peuvent vous apporter un soutien précieux : groupes de support, ami(e)s qui ont vécu la même chose, souvent les ami(e)s non concerné(e)s et la famille aussi. Il est même très important de chercher le contact de vos proches, car leur soutien peut énormément faciliter votre vie (tout comme leur hostilité peut d'ailleurs peser très lourd, mais dans ce cas d'autres personnes pourront vous aider). Ne négligez pas ces opportunités.

Prendre des hormones ?

Non ! En tout cas pas sans mûre réflexion et sans suivi médical.

D'abord, les hormones ne guérissent rien, ni votre souffrance intérieure, ni le comportement de la société envers vous. Elles peuvent modifier (en partie) votre apparence physique, mais ce n'est pas cela qui fera de vous une femme, ou qui vous aidera forcément à vous sentir mieux dans votre peau. Les hormones ne corrigeront pas tout votre corps. Et un 'nouveau' corps ne résoudra pas tous vos problèmes. Il faut 'être femme' avant tout traitement médical (d'ailleurs, si vous ne vous sentiez pas femme dans un corps d'homme, vous ne seriez pas transgenre, non ?), on ne 'devient' pas femme, surtout pas par la prise d'hormones ! (Et bien sûr, la même chose vaut pour les personnes transgenre femme-vers-homme)

Ensuite, les hormones transformeront très fortement votre vie personnelle et sociale (bien plus que la chirurgie, qui est largement surestimée à cet égard, à notre avis) : il est impossible de suivre un traitement hormonal sans montrer tôt ou tard votre vraie personnalité au grand jour, c'est-à-dire que ce traitement vous forcera bientôt à entreprendre votre transition personnelle et sociale vers votre nouvelle vie. Bref, traitement hormonal égale vie publique dans votre véritable identité (donc en femme ou en homme, selon votre cas), une fois pour toutes. C'est donc une décision lourde de conséquences, à laquelle il faut bien réfléchir.

Et puis surtout, les hormones ne sont pas des jouets, mais des médicaments à prendre au sérieux : leurs effets principaux sont irréversibles, leurs effets secondaires (autant physiques que psychiques) ne sont pas négligeables, et elles comportent des risques réels pour votre santé, si vous les prenez sans suivi médical. C'est donc tout sauf une bonne idée de vous lancer dans la prise d'hormones sur un coup de tête. Nous savons qu'il n'est pas difficile de se procurer des hormones autrement que sur prescription médicale, mais nous vous déconseillons formellement cette voie : vous y risquez votre santé, et même votre vie. Notre maître-mot est : La santé d'abord !

De toutes façons, il n'y a pas d'urgence : commencez par sortir de votre 'placard', acceptez-vous, sentez-vous moins coupable, amusez-vous dans votre nouvelle peau, informez vos proches (ils apprendront tout de toute façon, ils ne sont ni sourds ni aveugles), puis réfléchissez seulement aux hormones quand tous ces points seront réglés et que vous vous sentirez à peu près stabilisé(e). Ensuite consultez un médecin capable d'assurer votre suivi médical régulier, et faites-vous prescrire les hormones adaptées à votre cas.
****
N'hésiter pas a faire des commentaires

<<<<<<<<<<<<<<*>>>>>>>>>>>>>>

<<* L'amour c'était elle ,
elle avait remplacer l'homme ,
travesti j'étais sa plus belle ! *>>
avatar
zephylyne
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 67
Localisation : loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-zephylyne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum