Où trouver des hormones ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Où trouver des hormones ?

Message par zephylyne le Mar 17 Nov - 19:59

Où trouver des hormones ?

Chez un médecin, et non pas au marché noir, de préférence !

Pourquoi ? Lisez ce qui suit :

Les médecins généralistes

A moins d'avoir une relation de confiance exceptionnelle avec votre médecin traitant, et de savoir avec précision ce que vous faites (connaissance approfondie de l'endocrinologie et recul suffisant à vous assurer que vous faites le bon choix), vous pouvez oublier cette solution.

Aucun médecin généraliste consciencieux ne vous préscrira des hormones sur simple demande, car la thérapie hormonale pour les transgenre sort de son domaine de compétence, et il ne prendra donc pas le risque de vous accompagner dans une décision irréversible sans la bénédiction d'un spécialiste censé être compétent.

Si malgré tout, vous dénichez un généraliste peu scrupuleux prêt à vous prescrire tout et n'importe quoi en échange du prix de la consultation, méfiez-vous : prendre des hormones est une chose, déjà suffisamment risquée en soi, mais en assurer le suivi médical nécessite quelqu'un de sérieux qui sait ce qu'il fait.

Dernier point, si vous optez malgré tout pour cette solution : n'essayez pas de vous faire rembourser vos hormones, si vous ne voulez pas que votre médecin généraliste subisse des interrogatoires pénibles de la part du médecin-conseil de la Sécurité Sociale, et si vous voulez éviter les questions intimes en provenance de votre mutuelle. De toutes façons, le traitement hormonal ne revient pas forcément cher, on peut même s'en sortir à des tarifs presque négligeables (nous fonctionnons nous-mêmes avec des budgets aux alentours de 15 à 20 euros par mois : une sortie au restaurant revient plus cher que ça).

Les spécialistes

On les appelle 'endocrinologues' (spécialistes des mécanismes endocriniens, donc des hormones).

Un endocrinologue acceptera de vous prescrire des hormones à condition que vous soyez d'abord passé(e) par la case 'psychiatre', qui lui attestera que vous en avez réellement besoin (car vous êtes 'vraiment' transgenre) et lui évitera d'éventuels problèmes avec la justice. Hélas, très peu d'endocrinologues ont une réelle expérience dans le traitement des personnes transgenre, et souvent ils essaient de leur imposer un régime médicamenteux inadapté qu'ils ont trouvé dans les 'recherches' publiées par quelque confrère considéré comme une autorité en la matière. L'ennui étant que plusieurs de ces 'papes' du traitement hormonal des transgenre persistent depuis des décennies dans leurs erreurs manifestes et ne sont reconnus comme autorités que parce que leurs confrères sont trop commodes pour entreprendre leurs propres recherches.

Votre médecin n'est pas dans votre corps, et même s'il connaît son métier, il ne saura pas forcément toujours quels médicaments sont les mieux adaptés à votre cas, surtout dans une matière aussi complexe que les traitements hormonaux. Vous avez donc tout intérêt à observer attentivement votre corps et à signaler à votre médecin tout ce qui ne va pas : réactions adverses à un médicament , doses inadaptées, effets secondaires etc. Sachez qu'il n'existe aucun traitement médicamenteux 'standard' ou 'type' pour les personnes transgenre, et que dans chacune des grandes familles de médicaments dont nous avons besoin, il existe plusieurs substances équivalentes entre elles qui ont chacune ses avantages et inconvénients : il n'existe par conséquent pas de vérité absolue dans ce domaine. Un médecin intelligent vous écoutera, discutera avec vous et adaptera votre traitement à vos besoins. Si vous avez l'impression de ne pas être écouté(e), changez de médecin : ses avis ne sont pas parole d'évangile, et ce qui compte à la fin est votre santé, pas ses opinions, aussi professionnel soit-il.

Si malgré tous ces avertissements, vous vous risquez à prendre des hormones procurées par d'autres moyens (médecin complaisant, marché noir ou fausses ordonnances), vous pouvez néanmoins toujours consulter un endocrinologue afin d'obtenir un avis professionnel et un minimum de suivi. En essayant deux ou trois, vous en trouverez probablement un qui acceptera de vous suivre, et c'est une sécurité qui peut vous éviter de graves déboires de santé. Ceci étant dit, nous vous déconseillons cette voie 'inofficielle'.

Le marché noir

Les possibilités sont nombreuses, mais attention :

Avec un peu d'astuce, on peut se procurer tout ce que l'on veut, y compris des produits très puissants et très dangereux. Vous avez intérêt à savoir exactement ce que vous faites car les hormones et leurs effets sont un terrain miné dans lequel même les spécialistes ont beaucoup de mal à se retrouver. N'hésitez pas à demander l'avis d'un professionnel (endocrinologue ) sur votre traitement 'maison'. Il vaut mieux écouter quelques reproches tout en étant pris(e) en charge plutôt que vous ruiner la santé pour de bon.

En plus du risque de payer X fois le prix normal pour ce que vous vous procurez, vous courez surtout le risque d'acheter des médicaments trafiqués, ou bricolés dans une arrière-cour, qui ne contiennent souvent pas ce qui est indiqué et pourront vous attirer de gros ennuis de santé imprévisibles. Vérifiez toujours la provenance de ce que vous achetez et le sérieux de ceux à qui vous achetez vos hormones (de l'intermédiaire autant que du fabricant). Il est possible de trouver des produits sérieux sur le marché noir, mais pourquoi perdre du temps et de l'argent à les rechercher, tout en courant des risques, quand on peut obtenir les mêmes produits de manière légale, à une fraction du prix 'au noir', et avec une garantie de qualité ? Nous savons que beaucoup de personnes transgenre agissent ainsi par peur et sentiment de culpabilité, mais nous estimons qu'elles courent des risques inutiles tout en engraissant une mafia qui n'a rien à envier aux trafiquants de drogue intercontinentaux. Ne jouez pas à la roulette russe avec votre santé !

N'oubliez pas non plus qu'en France, lorsque vous faites votre chemin transgenre tout(e) seul(e), sans l'aide de médecins, on pourra facilement vous refuser tout changement de papiers d'identité. Le parcours 'officiel' selon les règles (tout à fait arbitraires, car il n'existe en France aucune législation sur la transidentité) établies par le pouvoir médical et politique français (les SoC variante française) 'exigent' en principe deux ans de suivi psychiatrique et un traitement hormonal suivi par un endocrinologue, si vous comptez demander un changement de prénom ou d'état civil. La même chose vaut à plus forte raison pour la chirurgie génitale (qui est d'ailleurs la condition préalable, mais hélas pas suffisante, à tout changement d'état civil en France). Donc, si vous vous traitez vous-même 'en free-lance', sans vous faire suivre ni par un psychiatre ni par un endocrinologue, vous risquez d'avoir beaucoup de mal à obtenir un quelconque changement de papiers de la part des autorités françaises. A vous de voir si vous tenez à ces papiers ou non (on peut vivre sans eux, mais beaucoup de gens y tiennent), vous êtes en tout cas prévenu(e).
****
N'hésiter pas a faire des commentaires

<<<<<<<<<<<<<<*>>>>>>>>>>>>>>

<<* L'amour c'était elle ,
elle avait remplacer l'homme ,
travesti j'étais sa plus belle ! *>>
avatar
zephylyne
Admin

Messages : 61
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 67
Localisation : loiret

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-zephylyne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum